mardi 4 décembre 2018

Neph et Shéa – T1 : La fuite d'Aline Wheeler




Auteur :
Page Facebook : https://www.facebook.com/aline.wheeler.auteur/
Site internet : https://alinewheeler.wordpress.com/
Twitter : @Aline_Wheeler
Instagram : https://www.instagram.com/zahardonia/


Prix des Auteurs Inconnus :
Site internet : https://www.prixdesauteursinconnus.com/
Twitter : @prixdeai




Le pitch
Au nord de l’Idalie, Shéa fuit la Tour des Ombres pour sauver sa vie.
Plus loin au sud, Neph fuit La Forteresse pour échapper à un destin guerrier dont il ne veut pas.

Leurs chemins les feront se rencontrer et les mèneront cher Berht, un vieil excentrique ami de la Prime Reine. Celle-ci chargera ce trio improbable d’escorter un curieux émissaire elfe jusqu’à Cérasa, une ville au sud du pays. Mais derrière cette mission officielle, s’en cache une autre, secrète, bien plus importante et plus dangereuse.

Deux cents ans après la Grande Guerre qui opposa les peuples unis de Tell’Andra aux Funestes, la paix qui régnait dans le monde s’étiole à nouveau. Une nouvelle ère sombre s’annonce.


Mon retour
« Neph et Shéa » est le troisième roman sélectionné pour le « Prix des Auteurs Inconnus », dans la catégorie Imaginaire, que j’ai dû lire.
Je vais commencer par parler de la couverture que je trouve très belle, travaillée et bien représentative de l’histoire. Elle attire l’œil et nous donne envie de feuilleter ce bouquin.
Ensuite, la 4e de couv. Elle aborde le thème traité sans trop en dire, juste ce qu’il faut pour, là aussi, éveiller notre curiosité.
Enfin, on en vient à parler du roman plus précisément.
Aline Wheeler nous dévoile un monde imaginaire teinté de mystère, de magie, avec des individus dotés de divers « talents ».
Avec un récit simple mais détaillé, des personnages captivants, une intrigue bien construite et menée, l’auteure nous fait entrer dans son univers et nous en confie les clefs.
Le ton est donné dès le prologue, où elle présente la situation, la met à plat. Elle nous explique les faits antérieurs pour qu’on saisisse l’importance des actes qui vont se dérouler sous nos yeux.
Elle agrémente son récit en mettant deux cartes pour que nous visualisions au mieux, ce monde.
Il y a plusieurs protagonistes qui ont été, pour moi, très intéressants.
Nous avons donc, Shéa, cette jeune femme qui fuit, une nuit, les siens et tout ce qu’elle connait pour sa propre survie. Au même moment, il y a Neph, ce jeune guerrier qui fuit également ses proches pour avoir des réponses et savoir ce qu’il veut devenir. L’un comme l’autre, sans se connaître, vont faire prendre un tournant à leurs vies.
Aline Wheeler a créé également des personnages, qu’on dit secondaires, très diversifiés mais qui vont devenir complémentaires et tout aussi importants que Neph ou Shéa. C’est le cas de Berth ou Maëryn. Ils m’ont beaucoup plu car ce sont des êtres loyaux, respectueux, déterminés,…
De plus, je veux souligner les dialogues qui sont intéressants et, quelques fois, désopilants mais qui peuvent, paradoxalement, paraître décalés.
Grâce à une écriture précise, détaillée, imagée, j’ai été happée par l’histoire et j’ai même réussi à visualiser certaines scènes. Elle déploie un panel de sentiments : amitié, amour, trahison, désillusion, complot,…
Le seul hic, pour moi, a été certains noms de personnages ou de lieux mais cela n’a rien enlevé à ma lecture.
Voilà, j’ai donc passé un bon moment et je découvrirai, avec grand plaisir, la suite dès sa parution.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire