vendredi 8 juin 2018

La Toile aux alouettes de Lou Vernet





Le pitch
Il était une fois deux enquêteurs interlopes, une jeune fille en recherche de sens, un voisin bruyant, un gourou du web, une chef de service peau de vache et une maman névrosée… C’est comme cela qu’elle nous la joue, Lou Vernet, avec une myriade de personnages qu’elle cisèle de sa plume efficace. Tous semblent évoluer dans des mondes parallèles jusqu’au moment où le récit bascule dans l’insondable noirceur de l’âme, entraînant le lecteur dans ses rets.
Dans la Toile aux alouettes, son premier polar, Lou Vernet manie en virtuose, l’art de la mystification. En Attendant que l’Inclus et la Virgule reviennent défaire un nouvel écheveau, frissonnez avec ce premier opus, tout en ombres et lumières !

Mon retour
Je vais partager avec vous la question qui me trotte dans la tête depuis la fin de ma lecture de « La toile aux alouettes », pourquoi ai-je attendu autant de temps pour découvrir cette auteure ? Je me le demande…
En effet depuis plus d’un an, sur les conseils avisés des copines et copains de lecture, je me disais qu’il fallait absolument que je la lise car tous les avis allaient dans le même sens à savoir qu’elle est top !
Et bien je dois dire qu’après cette première lecture j’ai moi aussi attrapé le virus Lou Vernet. J’adore !
J’adore sa façon d’écrire, son éloquence, son histoire tant pour ses personnages que les messages dégagés, sa touche particulière pour concevoir ce polar,… Bon j’arrête là mes compliments et je vais commencer mon retour avant qu’on me prenne pour une folle-dingue (bon ça c’est vrai).
Parmi tous ses livres pourquoi avoir choisi celui-ci ? Et bien tout d’abord j’ai eu la chance de la rencontrer au salon de Tulle et c’est la miss elle-même qui me l’a conseillé par rapport à mes lectures. Ensuite en découvrant la  4ème de couv j’ai été très intriguée et fascinée à la fois, je m’explique. Sérieusement vous avez déjà lu un pitch de polar commençant par « Il était une fois… » Ensuite la description des personnages m’a beaucoup plu également, ils sont décrits d’une façon qui vous interpelle. Pour finir la description de Maud Tabachnik m’a carrément subjuguée et encore plus quand j’ai lu sa préface.
Donc un livre qui promettait de beaux moments et ça a été le cas en effet.
J’ai quand même commencé cette lecture avec envie mais aussi une certaine appréhension.
Alors ça commence tranquillement avec un prologue plutôt mystérieux et intéressant.
Elle a construit son histoire en la scindant en trois parties ce qui nous permet de bien appréhender les différents personnages. Dans la première partie elle pose les fondations avec Clara et Domino. Dans la seconde elle monte petit à petit sa structure par le biais de ses enquêteurs atypiques Pierre et Bastien qui forment Les concertistes. Enfin dans la troisième elle nous dévoile son final qui est, selon moi, déconcertant et stupéfiant.
J’ai vraiment apprécié cette construction car elle nous permet d’apprendre à connaître les protagonistes, à s’y attacher ou à l’inverse à les détester.
Dans cette première partie nous découvrons donc Clara, une jeune femme qui mène une existence normale, banale même hormis le fait qu’elle entretient une relation particulière sur le net avec un certain Domino grâce auquel elle va retrouver confiance en elle. Elle va se révéler, se rebeller même. Mais voilà qu’une situation va tout remettre en balance.
Dans la seconde nous découvrons là le duo d’enquêteurs, Pierre dit La carpe, ex flic reconverti en détective privé, et Bastien dit La virgule, policier de son état et ex coéquipier de Pierre. L’un va faire appel à l’autre dans le cadre d’un signalement et d’une scène un peu étrange. Nous allons donc les suivre tout au long de leurs investigations et allons découvrir une enquête particulière.
Dans la dernière partie, Lou nous réserve un dénouement surprenant, étonnant et très bien pensé. Sincèrement je n’ai rien vu venir !
J’ai vraiment beaucoup aimé la diversité des personnages qui, comme dans la vie, peuvent nous réserver de sacrés surprises. Nous avons la jeune femme un peu paumée dans sa tête, l’ex flic « hanté » par une ancienne affaire, la chef de service qui sous prétexte de posséder un peu de pouvoir est imbuvable avec ses collaborateurs, et enfin le « confident » du net qui se cache derrière son écran.
Clara m’a interpelée par son audace, son caractère, son changement. Elle envoie tout péter pour retrouver son bien-être, elle se cherche. C’est une battante.
Pierre aussi m’a beaucoup plu même s’il est un peu spécial.
Bon pour finir mon retour je dirais que Lou a non seulement écrit un polar original, très bien conçu avec tous les ingrédients nécessaires pour nous mettre à mal mais en plus elle écrit excessivement bien. Elle possède une qualité rédactionnelle magnifique, elle joue avec les mots pour nous absorber dans son histoire, sans superflus et tralalas. Elle a une justesse, une délicatesse bien à elle.
Donc je pense que vous l’aurez compris j’ai adoré ce livre de par son histoire, sa structure, ses personnages mais surtout par la plume magique de cette auteure.
Mon seul regret est de ne pas avoir acheté en même temps la suite…
Voilà encore un joli coup de cœur.

2 commentaires: